Le marketing numérique, la meilleure option?

Le marketing numérique, la meilleure option?

  • Posted by David Grégoire (Monsieur ECommerce)
  • On 2016-10-11
  • 2 Comments

Depuis des années, le marketing numérique est de plus en plus utilisé, mais, saviez-vous que depuis 2013, la publicité numérique a pris la plus grande place au niveau des dépenses publicitaires au Canada. Elle a dépassé la télévision qui était première depuis belle lurette, l’écart entre le 1er et le 2e ne cesse de se creuser depuis, pourquoi ce changement? La question devrait plutôt être pourquoi pas…

Les investissements en dépenses publicitaires devraient suivre l’évolution de la consommation média par la population, c’est-à-dire, l’endroit où les gens passent leur temps.  Cependant, il est difficile de suivre la tendance et de changer du tout au tout le plan de communication de l’année précédente. Un copier-coller de l’an passé est sans doute beaucoup plus facile à faire accepter que la voie de l’innovation. Encore une fois, on parle de résistance aux changements, c’est probablement ce qui a créé le délai.

À mon avis, le marketing numérique est la meilleure forme de marketing qui existe! Pourquoi? C’est assez simple : c’est efficace, peu coûteux et vous permet de cibler vos clients potentiels de façon très précise. D’ailleurs, plusieurs outils sont maintenant mis à votre disposition sur le Web afin de vous permettre de promouvoir votre marque, vos produits ou vos services.

Publicité Facebookdigital-marketing

Prenons Facebook comme exemple, c’est probablement l’outil de marketing numérique le plus utilisé. Il nous permet  de cibler exactement le public à qui l’on veut s’adresser, on peut segmenter notre publicité en fonction de l’âge, du sexe, des intérêts, de la profession des personnes en plus de bien d’autres options. Donc, On réussit à diffuser notre message publicitaire exactement aux personnes choisies. Quel autre média nous donne cette possibilité? Aucun!

 

D’ailleurs, le CPM (c’est-à-dire le coût par mille personnes qui ont vu votre publicité) est très raisonnable, voir même ridicule dans certains cas. Personnellement, c’est ce qui fait en sorte que j’adore la publicité Facebook par exemple! En plus, les personnes que vous ciblez vous feront de la publicité gratuite en partageant et en aimant vos publications, que voulez-vous de plus? C’est à ce moment qu’il faut bien réfléchir à ce qu’on fait, car un contenu pertinent et bien fait peut rapidement devenir viral par lui-même. Un des avantages non-négligeables du marketing numérique…

 

La difficulté avec Facebook est de trouver la formule gagnante qui vous permettra d’allier une bonne annonce et une bonne landing page, pour finalement obtenir un bon taux de conversion.

  1. Comment faire cliquer les gens sur vos annonces Facebook?
  2. Comment créer une page d’accueil qui attire l’attention du client potentiel?
  3. Comment convaincre le client potentiel de lire votre pitch dans son intégralité?
  4. Comment convertir mes clients potentiels (clics) en ventes?
  5. Quel taux de conversion dois-je viser?

5 questions que vous devrez répondre assez rapidement dans votre raisonnement en marketing numérique. Je pense que la meilleure façon de débuter votre offensive Facebook est d’identifier d’autres entreprises dans votre domaine et d’analyser leurs annonces sur le même média.  Tenter de jumeler le meilleur de chaque annonce à votre image de marque et à votre avantage concurrentiel constitue très certainement une excellente première étape.

 

Publicité Adwords

Ce qui est beau du marketing numérique, c’est que ça ne s’arrête pas là.  Une multitude d’outils sont mis à votre disposition! Adwords, par exemple, permet d’acheter des mots clés dans le moteur de recherche de Google.  Adwords et Facebook constituent un bon tandem pour générer du trafic ciblé vers votre site Web!

 

Un peu comme Facebook, la publicité sur Adwords est une science à elle seule! Croyez-moi, vous allez rire de vos premières annonces quand vous aurez quelques mois d’expérience!  Je parle en connaissance de cause, la publicité Adwords est vraiment un work in progress, le A/B testing vous permet d’améliorer sans cesse votre campagne! Qu’est-ce que le A/B testing? (Vous ne pourrez pas dire que vous avez rien appris en lisant ce texte…) Vous faites plusieurs annonces et vous comparez les résultats entre le même texte ou la même image avec différentes variantes.  Donc, vous analysez vos annonces pour en améliorer constamment le contenu, c’est pour cela que je dis que c’est un work in progress, le travail n’est jamais terminé.  Comme pratiquement tout en marketing numérique, il y a beaucoup à apprendre, pour ce qui est de Adwords, il y a toujours moyen d’améliorer nos annonces ou nos mots clés.

 

Pas besoin d’avoir un doctorat en statistique pour analyser les données de votre campagne, le feedback est excessivement rapide, les données sont explicites et faciles à comprendre, vous voyez leur évolution pratiquement en temps réel! Vous devez donc simplement vous ajuster en conséquence.  N’ayez pas peur de faire des essais, dans le pire des cas, les gens ne cliqueront tout simplement pas sur votre annonce, ce qui ne vous pénalise pas puisque vous payez par clic! Cependant, Adwords tient à ce que le contenu des annonces diffusées soit pertinent pour ses utilisateurs. Ainsi, si votre mot clé ou vos annonces n’atteignent pas le niveau de qualité minimal requis, vous devrez payer plus cher par mot clé en guise de pénalité, et ce, même si les enchères sont peu élevés pour le mot clé en question.  Situation que je vous suggère d’éviter le plus possible…

 

Avoir un bon taux de clic (Click to rate) est une chose, cependant, dans certains cas, ce n’est pas synonyme de conversion une fois rendu sur votre site.  Si tel est votre cas, vous vous devez d’éplucher chacune des pages de votre page d’accueil et de votre site pour déterminer ce qui fait en sorte que le téléphone ne sonne pas.  À quel endroit les clients potentiels décrochent et finissent par ne pas être convertis? Question difficile…Y trouver une réponse est probablement beaucoup plus difficile que de faire venir les gens sur votre site. Cependant, un trafic qui ne convertit pas, c’est loin d’être une situation gagnante, personne n’apprécie payer dans le vide.

 

Bien souvent, le problème est que les gens qui cliquent sur votre annonce textuelle ne comprennent pas le message que vous vouliez qu’ils comprennent.  Donc, ils arrivent sur votre site et se rendent compte qu’ils ont fait erreur et quittent très rapidement.  Un bon indicateur pour ce genre de problème est sans doute le fait d’avoir un haut taux de rebond (Visiteurs qui quittent le site très rapidement en ayant visités seulement qu’une page). Il est aussi très important de diriger les gens sur la bonne page de votre site, les diriger sur la mauvaise page peut donner une fausse impression de votre offre de services. Ce qui peut créer un haut taux de rebond et faire diminuer la moyenne de temps passé sur votre site Web.

 

Comment faire pour avoir accès à ces données?

Un bon allié pour analyser votre campagne est sans doute Google Analytics, il vous permet de comparer les résultats de chacun de vos mots clés et de chacune de vos annonces.  Vous risquez de vous rendre compte que les annonces que vous pensiez être les plus performantes ne le sont pas vraiment en réalité.  Comme j’ai dit plus tôt, un bon taux de clic n’est pas automatiquement synonyme de conversion une fois sur le site!

 

Sinon, Adwords vous permet de voir exactement les termes de recherche écrits par les gens qui ont cliqués sur votre annonce! Un conseil, allez le consulter régulièrement, surtout si vous avez configuré votre campagne pour que les termes de recherche soient similaires et non identique aux mots clés que vous avez ciblés.  Vous vous apercevrez que bien souvent, les gens qui ont cliqués sur votre annonce ne recherchaient pas les services ou les produits que vous vouliez leur offrir! C’est dommage, vous venez de payer dans le vide… Cependant, mieux vaut payer dans le vide une fois qu’une centaine de fois… Si vous laissez les choses aller.

 

Malgré tout, Adwords représente une excellente alternative pour aller chercher de nouveaux leads extrêmement ciblés. Le prix des mots clés fluctue en fonction de l’offre et de la demande, ce qui veut dire que votre coût par clic peut être très bas ou très haut.  Cependant, dites-vous une chose, si le CPC est élevé, il y a une raison! La preuve, certaines entreprises sont prêtes à payer des montants par clics complètement fous, par exemple, dans le domaine de l’assurance vie aux États-Unis, être la première annonce dans le haut de la page peut coûter 60$US/clic! Ça fait cher du clic, cependant, ces entreprises jugent que c’est rentable, même à ce prix! En bout de ligne, il s’agit seulement de choisir les mots clés qui représentent les meilleurs rapports qualité/prix, tout en ayant un lien pertinent avec vous et votre entreprise.

 

Les médias traditionnels?

la télévision

En comparant à d’autres médias de marketing traditionnel comme la télévision, on se rend compte très rapidement que l’offre publicitaire n’est pas la même, on parle plutôt de média de masse.  C’est dispendieux, mais ça permet de rejoindre un grand nombre de gens rapidement.  Par contre, on ne sait pas précisément qui notre publicité rejoindra… D’ailleurs, avec les enregistreurs de nos jours, le phénomène de l’écoute en différée viendra certainement amoindrir l’impact de votre campagne! Bien souvent, le diffuseur vous offre une plage horaire mais elle ne sera pas nécessairement fidèle à ce que vous désirez…

 

Ce que je veux dire, c’est que vous ne passerez pas au TVA Nouvelles de 18h30 à chaque pause publicitaire à moins de payer le gros prix.  En gros, si vous voulez lancer une campagne publicitaire à la télé, vous vous devez d’avoir les poches profondes…  Les campagnes sont très coûteuses, on parle de plusieurs dizaines de milliers de dollars, particulièrement si vous voulez absolument choisir les moments où votre publicité sera diffusée…

 

Pour certains types de produits ou pour certaines entreprises pour qui l’argent n’est pas un problème, je crois que la télévision a encore sa place.  La télévision demeure une valeur sûre. Par contre, en 2016, il y a moyen d’utiliser les budgets marketing à meilleur escient, à moins d’avoir un budget publicitaire de plusieurs centaines de milliers de dollars! Cependant, tout est relatif, pour certains produits et services ou même pour certains objectifs marketing, la télévision reste plus que pertinente!

La radio

Un autre exemple de marketing traditionnel encore très utilisé est la radio, un média qui pour certains produits et services peut être très efficace.  On parle encore de média de masse puisque la radio vous permettra d’aller rejoindre un grand nombre de personnes rapidement.  Par contre, il nous est possible d’avoir une idée de notre auditoire, mais cela reste très général en comparaison avec d’autres types de médias.

 

Selon moi, le rapport qualité/prix de la radio en ce qui concerne le coût par mille et le retour sur l’investissement peut être très intéressant.  Particulièrement pour une entreprise qui désire faire de la promotion.  En fait, la radio est reconnue comme étant le média de la promotion, ce n’est pas le média pour tenter d’améliorer votre image de marque.  Le problème de la radio est que l’attention de votre auditeur est difficile à obtenir.  Celui-ci peut rapidement changer de station ou tout simplement ne pas être réceptif à votre message.

 

Bref, pour certains types de biens et services, je crois que le marketing traditionnel est encore très pertinent et se doit  d’être présent.  Cependant, mon questionnement repose davantage sur le rapport qualité/prix que certains médias peuvent vous offrir.  Je pense que certains ne se sont peut-être pas encore adaptés aux tendances du marché des dernières années.  C’est pour cela que  le marketing numérique devrait prendre davantage de place dans votre campagne publicitaire, en raison des nombreux avantages qu’il offre, le principal étant le ciblage de votre publicité.

Il est à noter que j’ai parlé seulement de quelques médias numériques et traditionnels, Beaucoup d’autres auraient également pu être mentionnée.  Ceux-ci seront pour un prochain article de notre blogue.

Questions, commentaires ou objections? Faites-nous en part dans les commentaires.

C’était Alex Bigras-Lauzon de l’équipe Monsieur eCommerce!

 

 2

2 Comments

Jacquemin
Bon article,meme pour les nuls e ncommerce Paul Jacquemin
    Alex Bigras-Lauzon
    Bonjour Paul, Merci du commentaire, d'autres articles du même genre seront publiés dans les semaines à venir ! Notre équipe publiera également notre guide pour vendre en ligne très prochainement.

Leave Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *